vendredi 20 juin 2008

Extinction du phoque moine des Caraïbes

La National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) américaine a confirmé vendredi 6 juin ce que les biologistes pensaient depuis longtemps : l’extinction du phoque moine des Caraïbes.

La dernière apparition confirmée d’un phoque de cette espèce remonte à 1952, entre la Jamaïque et la péninsule du Yucatan au Mexique. Le phoque moine des Caraïbes a été découvert en 1494, lors du deuxième voyage de Christophe Colomb vers le Nouveau Monde. On estime que 250 000 phoques vivaient à cette période dans les Caraïbes.

Il sont rapidement devenus une proie facile pour les chasseurs en raison de leur présence fréquente sur les plages, pour se reposer ou pour accoucher. Des années 1700 à 1900, ils ont été intensivement chassés pour leur graisse, utilisée comme composant d’huile et comme revêtement de fond de bateaux, ainsi que pour leurs peaux, qui servaient de vêtements, de sangles et de revêtements de troncs.

La NOAA a également annoncé qu’il ne restait plus que 1 200 phoques moines d’Hawaï et 500 phoques moines de Méditerranée et que leurs populations déclinaient, principalement à cause de la pollution et de l’appauvrissement de leur habitat.


Phoque moine d’Hawaï
Selon la NOAA, il ne reste plus 1 200 phoques moines d’Hawaï - Photo Wikipedia

Le phoque moine de Méditerranée est actuellement une des espèces de mammifères les plus menacés et la population de phoques moines d’Hawaï pourrait atteindre moins de 1 000 individus d’ici trois ou quatre ans, d’après la NOAA, plaçant également ces mammifères parmi les espèces les plus menacées.

Souces Yahoo news

1 commentaires:

Chris a dit…

Je comprends pas que les gens ne réagissent pas plus, maintenant il n'y a que l'argent qui compte, dans quel monde vit-on? Pt un à notre image. C'est triste...

A bientôt!

Chris